Catherine LEGRAND

Biographie

« L'errance comme nécessité d'ombre pour raconter l'humain »

L'oeuvre « singulière » et « hors-normes » de Catherine Legrand fouille des temps primitifs, ceux de l'intimité de notre propre histoire comme ceux des moments les plus hurlants de l'Humanité. Très autobiographique, son travail est également influencé par son rapport à la maladie mentale du fait de ses interventions d'artiste en milieu psychiatrique depuis de nombreuses années.

Ses sculptures énigmatiques posent la question de la fuite ou de la quête.

Depuis les années 2000, son atelier se peuple de personnages énigmatiques de plus en plus nombreux mêlant intrigues littéraires, histoires issues des réminiscences de l'enfance et histoires des hommes. Aujourd'hui, ses personnages très stylisés tels des ombres, semblent sortir des tréfonds de nous-mêmes. Ils sont en papier mâché, fer, bois, objets récupérés, assemblés sans complaisance. Monstres ou divinités, ils représentent des foules en errance, en quête d'exister.

                                                                                                                                     Philippe Legrand, psychanalyste.